Le Pays

En Janvier 2011, la Tunisie a connu un profond changement politique avec l'effondrement du système qui a gouverné ce pays au cours des dernières décennies. À la suite de ce bouleversement, l'automne de la même année, une Assemblée constituante a été élue, avec en prime  l'approbation le 26 Janvier 2014 de la nouvelle Constitution. En vertu de la nouvelle Loi fondamentale, la Tunisie est devenue une République démocratique.  Longtemps considéré comme un modèle de succès économique dans la région méditerranéenne, l'économie de marché en Tunisie a connu depuis l'indépendance jusqu’à ce jour, une modernisation profonde, une diversification de la production nationale (principalement dominée par l'agriculture et l'extraction de matières premières) et tout en stimulant les exportations, les investissements étrangers, le tourisme et, dans une moindre mesure, l’industrie manufacturière.

La contribution italienne

L'Italie est l'un des principaux bailleurs de fonds de la Tunisie. L'Agence italienne pour la coopération au développement (AICS ) a renforcé l'engagement du Gouvernement italien à travers le nouveau Mémorandum de coopération pour la période 2017-2020, signé en 9 Février lors de la visite officielle le Président de la République tunisienne en Italie, qui prévoit un engagement financiere de 165,5 mln d'euros. Contribution qui a été divisée entre 100 mln d'euros comme credit d'aide et 65,5 mln d'euros comme don.

Les secteurs dans lesquels l'Italie est traditionnellement présente sont: le développement économique et la création d'emplois, le développement local et la décentralisation, le développement social, l'éducation et la migration. Dans le domaine du développement économique et du soutien au secteur privé, il a été mis en place plusieurs initiatives bilatérales qui consistent en une ligne de crédit en faveur des petites et moyennes entreprises de la Tunisie, des projets de construction confiés à l'ONUDI, le PAM, l'UNOPS et le CIHEAM-Bari visant à soutenir le développement de l'esprit d'entreprise, en particulier dans les régions éloignées du pays et dans les régions côtières du sud.

Dans le domaine social, de nombreux efforts sont faits pour promouvoir l'intégration des personnes handicapées avec l'approbation d'une nouvelle initiative visant à soutenir les autorités tunisiennes dans l'application de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. Avec les Agences onusiennes (ILO, PNUD et UNICEF) l’AICS contribue au renforcement des institutions publiques et la société civile, par l'application et la promotion des principes de bonne gouvernance, la protection des enfants, la protection du droit à l'éducation.

Pour le développement local une intervention visant  la restauration du complexe de Santa Croce est en cours de finalisation, dans la Médine à Tunis. Ce presbytère historique, une fois rénovée, deviendra un centre pour les arts appliqués en Méditerranée. Suite à la finalisation récente des négociations avec les autorités tunisiennes et la signature d'un accord intergouvernemental, il a été lancé en 2017 un programme de conversion de la dette de 25 millions d'euros. Les ressources issues de cette reconversion seront affectées à des projets de développement pour les interventions dans les régions défavorisées du pays (lien). Il y a aussi trois projets promus par des ONG italiennes dans les secteurs socio-économiques et la prise en compte du développement agricole et de la pêche (COSPE, ARCS et soins intensifs).

Certaines régions italiennes, très actives, ont bénéficié d’un cadre de dialogue permanent promu par la Coopération italienne, afin de renforcer la contribution prévue par la coopération décentralisée qui sera fondamentale en vue du lancement du processus de décentralisation politique et administrative en vertu de la nouvelle Constitution tunisienne. Dans ce contexte, l'AICS et la région Sardaigne ont signé le 7 Juillet, 2016, une Convention sur l'exécution d'un projet d'appui au développement local en Tunisie. Toujours dans le cadre de la coopération décentralisée financée par l'AICS, il doit être signalé l'initiative de la Région Toscane dans les Gouvernorats de Kasserine, Tataouine, Jendouba et Sidi Bouzid, ainsi que le projet mis en œuvre par la municipalité de Fano dans le cadre de la création d'emplois et des petites et moyennes entreprises tunisiennes.